Les médecins Cardiologues libéraux, réunis ce vendredi 6 décembre, ont refusé de soutenir le projet de transformation de l’Umespé en syndicat de spécialistes indépendants « Avenir spé » tel qu’il est proposé : ils ne souhaitent pas être associés à un collège des salariés des hôpitaux et souhaitent une structure fédérant toutes les spécialités.

Le peu de succès des 3èmes Etats Généraux de la Médecine Spécialisée confirme que le projet tel qu’il est structuré n’est pas suffisamment fédérateur.

Ce même jour le Syndicat National des Cardiologues appelle la CSMF à se rénover en profondeur pour mieux faire entendre les attentes de la médecine spécialisée autour, en particulier, de l’innovation, de l’expertise et de la formation.

Cette rénovation doit se faire de toute urgence.

Cette nouvelle organisation doit favoriser l’émergence d’un mouvement pouvant fédérer toutes les spécialités médicales libérales.

Le Syndicat National des Cardiologues restera très vigilant durant cette période.

Jean-Pierre Binon – Président

SOMMAIRE


2021


2020


2019


2017


2016


2015